Archives de
Auteur : Christian Spillmann

La petite mort du Haut représentant européen

La petite mort du Haut représentant européen

« Les Européens sont devenus une puissance sans le savoir ». Les deux sommets européens organisés en octobre diront si Charles Michel a raison de lancer cette assertion ou si le président du Conseil européen se berce d’illusions sur les ambitions des membres d’une union de boutiquiers et de négociants.

Otan: Erdogan en toute impunité

Otan: Erdogan en toute impunité

La France et la Turquie, les deux alliés les plus difficiles de l’Otan, s’affrontent ouvertement, publiquement, et de plus en plus violemment sur la Libye. Mais Paris a peu de soutiens au sein de l’Alliance. Ankara est protégée par Washington et les coups de gueule français indisposent.

Plan de relance: la charge d’Angela

Plan de relance: la charge d’Angela

Les dirigeants de l’Union Européenne  veulent un accord sur le plan de relance en juillet. C’est réalisable. Mais ce sera extrêmement difficile. Les blocages sont nombreux. Ils sont politiques et certains sont même idéologiques. Il va falloir du métier et de la force de conviction. Ce sera la dernière charge d’Angela Merkel avant sa retraite

Brexit: accord ou rupture, tel sera le choix

Brexit: accord ou rupture, tel sera le choix

Boris Johnson est sommé de dire s’il entend respecter ses engagements et s’il veut une relation commerciale ambitieuse avec l’Union ou le traitement réservé à un simple pays tiers après le divorce. Les Européens n’y croient plus. Seul leur négociateur, le Français Michel Barnier, espère encore. Mais il souffre. « Nous ne pourrons pas continuer éternellement comme ça ». Michel Barnier est frustré. Le 4e round de négociations avec les Britannique s’est une nouvelle fois terminé sur un constat d’échec. De l’autre…

Lire la suite Lire la suite

La valse des radins

La valse des radins

L’union européenne se prépare a faire un grand saut fédéraliste avec l’ambitieuse proposition de plan de relance mise sur la table par Ursula von der Leyen. Mais rien n’est acquis, car quatre dirigeants pourraient tout faire échouer.

Idéalisme et calculs

Idéalisme et calculs

Une négociation très difficile s’annonce pour le plan de relance de l’économie européenne. Chaque camp a présenté ses propositions. Elles sont aux antipodes. Un compromis devra être trouvé. Il sera décevant. Et l’Europe risque d’y laisser ce qui lui reste comme crédit.

Le prix à payer pour préserver le grand marché sera élevé

Le prix à payer pour préserver le grand marché sera élevé

Égoïstes, faibles et méfiants: tous ces défaut divisent les dirigeants européens. Mais ils ont un bien commun: le grand marché. Il feront le nécessaire pour le protéger, car sa survie est la condition de la relance des économies nationales, toutes touchées par la crise économique provoquée par la pandémie.

Trop peu, trop tard : l’UE et la peur du faux pas

Trop peu, trop tard : l’UE et la peur du faux pas

L’Union européenne ne peut pas répéter les erreurs du passé. Elle doit vaincre la malédiction du « trop peu trop tard »  Mais le temps presse. Des décisions cruciales sont attendues lors du sommet européen du 23 avril . Des « milliers de milliards » seront nécessaires pour relancer l’économie européenne. La réponse doit être commune et la solidarité lui donnera force et crédibilité.

Solidarité bien ordonnée

Solidarité bien ordonnée

L’Europe divisée s’est retrouvée, pour un temps. Celui nécessaire pour saluer l’adoption d’un paquet de mesures de soutiens en faveur des salariés et des entreprises. Mais l’entente pourrait être de courte durée. Les désaccord subsistent sur les moyens de financer les énormes investissements nécessaires pour sortir l’Union de la crise économique. Car le virus n’a pas affecté tous les pays de la même manière. Certains sont en mesure de repartir vite. L’Italie, l’Espagne et la France ont été contraintes de…

Lire la suite Lire la suite