Archives de
Auteur/autrice : Christian Spillmann

Renverser la table

Renverser la table

Trop vieux, trop capé, trop indépendant, trop fédéraliste. Les arguments invoqués pour récuser la nomination de l’Italien Mario Draghi, 76 ans, à la présidence de la Commission européenne laissent pantois. L’Union européenne est confrontée à d’énormes défis. Ils sont existentiels. L’ancien président de la BCE a posé le diagnostic et a proposé des solutions pour  “un changement radical”. Il a le profil pour la fonction, mais sa nomination imposerait de “renverser la table” au Conseil européen. Cette intention a été…

Lire la suite Lire la suite

Macron a perdu la France, L’Europe perd la France 

Macron a perdu la France, L’Europe perd la France 

Le constat des Européennes est terrible: Macron a perdu la France et l’Europe perd la France. 50,2% du corps électoral français a participé au scrutin et un électeur sur deux a voté pour les partis anti-Europe – 37% pour le Rassemblement National et Reconquête à l’extrême droite, près de 10 % pour La France Insoumise à l’extrême gauche – et 7% des voix se sont portées sur un parti de droite, les Républicains, opposé à la reconduction de l’Allemande Ursula…

Lire la suite Lire la suite

Ursula, créature du PPE

Ursula, créature du PPE

Posture ou véritable engagement ?  Dans un clair signe de défiance envers l’ouverture de la « spitzenkandidat » du Parti Populaire Européen à une coopération avec les partis nationalistes, les groupes Socialiste, Vert, Libéral (Renew) et The Left (la Gauche)  se sont interdit toute coalition avec l’extrême droite et ont appelé la présidente de la Commission Ursula von der Leyen à prendre cet engagement. La droite conservatrice a répondu par la bénédiction de l’accord conclu par un de ses chefs de file,…

Lire la suite Lire la suite

Le calvaire de l’Ukraine pour l’adhésion à l’Otan

Le calvaire de l’Ukraine pour l’adhésion à l’Otan

Pas question de céder au défaitisme ambiant. L’Ukraine est membre de la famille de l’Union européenne et a sa place au sein de l’Otan. Mais le chemin de l’intégration sera long et il coûtera des milliers de vies, des souffrances et des destructions. C’est le tribut à payer pour la guerre voulue par Vladimir Poutine. Il est lourd.  Les Ukrainiens vont-ils l’accepter ? Ils sont assurés de recevoir tout le soutien nécessaire des alliés de l’Otan pour reprendre les territoires…

Lire la suite Lire la suite

Elargissement: la longue marche

Elargissement: la longue marche

Sans surprise, la commission européenne a recommandé d’ouvrir les négociations d’adhésion avec l’Ukraine, la Moldavie et la Bosnie Herzégovine pour « compléter l’Union ».  Vingt ans après celui de 2004, un nouvel élargissement se profile. Le processus sera long et difficile. Il se fera au mérite pour les candidats. Mais il va falloir convaincre les citoyens des 27 membres actuels d’accepter les sacrifices imposés pour accueillir les  nouveaux arrivants. Car l’Union n’attire que les plus pauvres. Riches et égoïstes, la Suisse, la…

Lire la suite Lire la suite

La rupture

La rupture

Ursula von der Leyen va-t-elle jeter l’éponge ? La présidente de la Commission européenne donne le change, mais  vit très mal les remontrances des dirigeants européens. Elle a déçu et tous ses travers lui reviennent à la figure.  L’hypothèse d’un second mandat en 2024 tient toujours, « faute d’avoir trouvé un vrai concurrent ».  Prétendante par défaut, elle s’est donné jusqu’à la fin de l’année pour accepter ou refuser un nouveau bail dans sa cellule au 13e étage du Berlaymont .

Ursula von der Leyen: la présidente « égopolitique »

Ursula von der Leyen: la présidente « égopolitique »

Ursula von der Leyen a pris la grosse tête. A force d’écouter ses courtisans la présenter comme la cheffe du gouvernement de l’Union européenne, elle s’y croit et elle exaspère les dirigeants de l’UE, ses mandants.  La Commission européenne est devenue sa chose.  Elle a brisé le collège, n’écoute que ses proches et se pique de faire de la politique étrangère sans réaliser les conséquences de son inconséquence. Son déplacement en Israël après les massacres commis par les terroristes du…

Lire la suite Lire la suite

Les derniers feux de « Queen Europe »

Les derniers feux de « Queen Europe »

Le discours annuel sur l’Etat de l’Union européenne est un exercice imposé pour tous les présidents de la Commission. Le premier du mandat, un mois après sa désignation, lui permet de présenter sa vision, ses projets, son ambition. Le dernier, quatre ans plus, tard, est celui du bilan et il lance la campagne pour les Européennes . Nommée en 2019, mais très mal élue, l’Allemande Ursula von der Leyen est en bout de course et son dernier discours n’a pas…

Lire la suite Lire la suite

Elargissement: la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf

Elargissement: la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf

L’Union se voit de plus en plus grande, avec au moins 35 membres à sa table. Elle se veut forte, capable de défendre ses frontières. Elle se rêve autonome, en mesure de produire, d’exporter, d’imposer des normes, des règles et des valeurs. Ce grand projet se dessine depuis le sommet de Versailles en mars 2022 . Mais il lui faut les moyens de ses ambitions, sinon elle terminera comme la grenouille de la fable qui « s’enfla si bien qu’elle creva ».

Vilnius, le « grand cirque » de l’Otan

Vilnius, le « grand cirque » de l’Otan

Déception ukrainienne, chantage turc, double jeu américain, crise existentielle européenne: entre embrassades en public et remontrances en coulisses, le « grand cirque » du sommet annuel de l’Otan organisé à Vilnius les 12 et  13 juillet laisse un goût amer au président ukrainien, contraint de ravaler son amertume  pour ne pas gâcher la fête.