Constat de désunion

Constat de désunion

La  Commission politique est un échec, l’Union est toujours en pleine crise existentielle et elle n’a pas su profiter des vents favorables. Pire, elle déçoit les jeune européens et il s’en détachent.  Le dernier discours sur l’État de l’UE de Jean-Claude Juncker va devoir remuer les esprits et mobiliser contre les nationalistes acharnés à sa perte.

La surprise du chef

La surprise du chef

Donné pour politiquement mort après le sommet de l’Otan, Jean-Claude Juncker revient de l’enfer grâce à une trêve commerciale conclue à Washington avec Donald Trump, mais il se garde de tout triomphalisme, car le président américain est très versatile.

Migrations : L’accord baudruche

Migrations : L’accord baudruche

« J’attends des actes ». Le patron de la Lega Matteo Salvini n’est pas dupe. L’accord adopté au forceps par les dirigeants de l’Union européenne dans la nuit du 28 au 29 juin est sur le papier un plan d’actions efficaces pour bloquer les passages illégaux de migrants. Problème, il est très virtuel car aucun des signataires n’a la même lecture des engagements souscrits.

We’re America, bitch

We’re America, bitch

L’Italie et la Pologne l’ont compris rapidement: Donald Trump n’a pas d’amis, pas d’alliés, juste des partenaires en affaire. L’Amérique n’est plus une puissance protectrice mais un pays anxiogène dirigé par un président « égotiste narcissique », revanchard et méchant. Le réveil est dur pour les petits Européens.

Iran: quitte ou double européen

Iran: quitte ou double européen

Face à Donald Trump, déterminé à asphyxier l’Iran pour renverser le régime des ayatollah, le sauvetage de l’accord sur le nucléaire conclu avec Téhéran en 2015 s’apparente à une mission impossible. L’opération est devenu un test de crédibilité pour les Européens.

L’Otan poursuit la guerre froide dans le 21e siècle

L’Otan poursuit la guerre froide dans le 21e siècle

Vu du ciel, le nouveau quartier général de l’Otan à Bruxelles représente  deux mains d’acier enlacées. Futuriste et écologique, il fait entrer l’Alliance dans le 21e siècle et a été conçu pour affronter toutes les menaces dans une période à nouveau troublée par les ambitions des dirigeants des grands blocs et les foucades du nord-coréen Kim Jong-un.

coquin de sort

coquin de sort

Jean-Claude Juncker ne voulait pas consacrer plus d’une demi-heure par semaine au Brexit. Trouver un accord pour solder les comptes du divorce avec le Royaume Uni lui aura coûté beaucoup plus d’efforts. Et il n’en tire aucun avantage. Son image reste toujours aussi mauvaise et l’Europe reste engluée dans la morosité et l’inquiétude.